OVH Community, votre nouvel espace communautaire.

Comment forcer un domaine ?


jesuisfauche
26/06/2014, 14h23
Merci Baptiste,

Alors j'ai trouvé "LA" solution !
En prenant le problème à l'envers, en fait.
J'ai pu obtenir le code de transfert du domaine et l'ai transféré chez OVH sans autre forme de procès.
Maintenant que j'ai la main dessus, et en particulier sur la fameuse adresse de contact, on va pouvoir faire ce transfert de propriétaire tranquillement.

Pour info, j'ai pris plusieurs fois contact avec l'AFNIC,et il en ressort la chose suivante : ils sont atrocement procéduriers et rigides et n'apportent aucune aide, en dehors des liens vers leurs ressources en ligne.
Je leur ai même demandé s'il était normal qu'un registrar bloque volontairement l'adresse de contact du propriétaire d'un domaine (en ne faisant pas de redirection), ils m'ont répondu que cela ne les concerne pas Un truc du genre "nous n’interférons pas dans relation contractuelle entre registrar et client", ce qui ne répond pas à la question.

Bien cordialement

Baptiste.D
24/06/2014, 12h59
Bonjour,

Si l'ancien Registrar devait effectuer un changement de propriétaire qui n'a pas été pris en compte côté AFNIC, il est impératif de voir cela avec ce Registrar afin qu'il puisse rectifier l'erreur. Après, à voir avec ce dernier si une procédure de changement de propriétaire avait bien été initié, mais peut-être que cette dernière n'a pu aboutir pour X raisons. L'AFNIC pourrait éventuellement vérifier si une opération de Trade a bien été initiée ou non. Dans la finalité, le domaine étant encore chez ce Registrar, seul ce dernier pourra te confirmer les différentes étapes qui ont été effectuées de leur côté.

En dernière solution, il est effectivement possible de mettre en place une DOA auprès de l'AFNIC, cependant, si ces derniers indiquent que la pièce justificative n'est pas conforme à la validation de l'opération, il sera compliqué (voir impossible) d'arriver au terme de cette dernière.

Je te conseille de faire un point auprès du Registrar actuel du domaine afin de savoir ce qui a pu être fait, et auquel cas, les solutions pour reprendre la main sur le domaine. S'il n'y a aucune solution avec ce Registrar, seul l'AFNIC pourrait t'apporter une solution concrète. Concernant tes question sur ce que peut faire ou non le Registrar vis-à-vis du domaine, je te conseille plus d'en référer auprès de l'AFNIC si besoin.

Cordialement,
Baptiste D.

jesuisfauche
23/06/2014, 21h25
Merci,
Je n'avais pas vu cette réponse.
Je vais essayer d'expliquer le problème clairement, mais c'est vraiment touffu...J'ai du mal moi-même... :/

1-Il n'y a eu en fait qu'un seul transfert, celui de l'ancien propriétaire vers le nouveau.

2-Le nouveau a récupéré le site et le domaine, ainsi que le contrat d'hébergement chez L*, en plus du commerce en dur auquel ces éléments sont rattachés. L'ancien propriétaire n'était pas très à l'aise avec ces histoires de domaine et ne maitrisait pas le sujet du tout, c'est donc difficile d'avoir un historique.

3-Pour x raisons, le propriétaire n'a pas été mis à jour auprès de l'AFNIC lorsque le nouveau a récupéré le contrat.

4-Le nouveau a rompu le contrat d"hébergement de manière anticipée, ce qui lui fait perdre le site vu que chez L*, le site reste la propriété de L*. Par contre, le nouveau propriétaire est censé pouvoir récupérer le domaine, du moins en théorie vu que dans le WHOIS, le propriétaire n'a jamais été mis à jour...

5-Malgré la fin du contrat, le domaine est toujours actif, le site est hors ligne, mais on arrive bien sur une page d'accueil de l'hébergeur L*. --> Est-ce que c'est légal ?

6-De même, l'adresse de contact du propriétaire est toujours active (j'ai testé, pas de retour d'erreur, et avec des outils de test j'ai aussi un retour positif).

7-Or : le nouveau propriétaire n'a jamais su qu'il avait une adresse de contact dans le package, et L* lui dit que le site étant hors ligne, l'adresse de contact n'est plus disponible... Bref, l'un des techniciens lui a dit avoir mis en place une redirection de messagerie, mais rien n'a été fait.

8-J'ai pris contact avec l'AFNIC qui m'a expliqué que dans ce cas-là, on peut faire une DOA par fax, en indiquant que l'on réalise un "recover" (transfert forcé). Mais la pièce justificative de mon client (copie du Kbis) ne suffit pas à l'AFNIC pour valider la méthode...

9-Bref on tourne en rond.

10- Est-ce que l'hébergeur actuel du domaine (L*) a le droit de bloquer ainsi le domaine en refusant de créer une redirection de messagerie qui permettrait à mon client de valider le lien envoyé par l'AFNIC pour réaliser un trade ?

11- Est-ce que l'on peut demander des comptes à L* pour avoir oublié de mettre à jour le propriétaire auprès de l'AFNIC , ou du moins avoir oublié de préciser au nouveau client (donc les sites web et compagnie ne sont vraiment pas une spécialité) de faire la démarche ?

12-Avez-vous une idée ?

PS : J'ai oublié de préciser, je ne sais pas si c'est important : L* aurait dit à mon client que jamais il ne pourra récupérer le référencement qui a été fait sur son domaine...

padpad
11/06/2014, 21h13
C'est un actif immatériel.
En théorie il faut un lien de droit entre l'ancien propriétaire et le futur.
"celui qui apparait est une société fermée depuis 2011" : Liquidation amiable ? Où est le liquidateur. Liquidation judiciaire ? Idem ?
"il y a eu deux propriétaires" : des personnes morales ou physiques qui ont acheté le ndd ? Ils ont un acte ?

La bal technique arrive nulle part ? Ben si personne n'a payé l'hébergement, le presta ferme. Il en a le droit.

Bref .. il serait utile d'en savoir un peu plus sur qui fait quoi dans ce système.

On croit comprendre que vous êtes un développeur qui essaie de faire migrer un client, mais que vous n'avez pas fait ouvrir le site ..?

jesuisfauche
11/06/2014, 09h57
Bonjour à tous,

Je rencontre un soucis.

Je dois transférer un domaine.fr vers OVH, et mettre à jour au passage le propriétaire.
Le problème est que le propriétaire qui apparait dans le WHOIS est une société qui a fermé depuis 2011, et qu'il y a eu 2 propriétaires depuis -sans que le champ soit mis à jour à l'AFNIC-, et que personne n'est capable de signer la partie "cédant" de la feuille de transfert à transmettre à OVH.

Savez-vous ce que je peux faire ?

Je ne peux pas demander au client actuel de simplement cliquer sur le lien de validation de l'adresse de contact actuel, car il n'en a jamais eu connaissance, et que le prestataire qui s'occupait du site l'a mis hors ligne et a rendu inaccessible la BAL -En a-t-il le droit, d'ailleurs, tant que le domaine est chez lui ?

Bref : SOS

Merci à celui qui aura une idée....